Dans l’oeil noir du corbeau

DANS L'OEIL NOIR DU CORBEAU - Sophie LOUBIERETitre original : Dans l’oeil noir du corbeau

Résumé :

Animatrice d’émissions culinaires, Anne Darney approche de la quarantaine en solitaire. Ses quelques histoires ressemblent à une succession de plats fades en comparaison de son premier boyfriend, Daniel, un Américain rencontré vingt-cinq ans plus tôt.
Pour s’affranchir de ce souvenir obsédant, Anne décide de partir à San Francisco. Mais l’affaire
« Daniel Harlig » qu’elle découvre là-bas n’a rien d’une bluette…
En contrepartie de la préparation d’un festin d’anthologie, le monumental inspecteur Bill Rainbow, un fin gourmet, va accepter de rouvrir pour elle une enquête au goût de cendres.


Le style d’écriture m’a, au premier abord, un peu perturbé. J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, et j’ai du relire les 50 premières pages après avoir fait une (trop longue) pause.
L’auteure alterne ses chapitres entre l’histoire d’Anne Darne et celle de Bill Rainbow.
Cette façon de passer de l’histoire du point de vue de l’un et de l’autre offre en fait un réel atout pour ce roman. Cela permet de connaître en détail autant la vie des deux personnages, et de s’y attacher avec la même intensité.

La situation des personnages

Anne Darney, femme abîmée par la vie, prisonnière de son premier amant rencontré 25 ans auparavant. On sent une femme plus proche du morbide que de la joie de vivre, qui feint d’être heureuse malgré tout le malheur dont elle s’accable depuis qu’elle a perdu l’amour de sa vie. Va tout faire pour le retrouver. Paris.

Bill Rainbow, ruiné par une enfance violente, coupé du monde à tout point de vue (familles, amis, civilisation…). Ancien flic, il va reprendre du service au cours du roman. San Francisco.

Le roman se décline en plusieurs parties :

Mise en bouche

Cette première partie dure environ 120 pages.
Après l’avoir terminée, je commence à bien cerner les deux protagonistes, Anne Darney et Bill Rainbow. J’ai trouvé le début assez long et descriptif, mais au final utile.
J’en ai appris sur leur passé, sur leurs sentiments, leur façon de vivre (ou de survivre).

Enfin les 3 derniers chapitres annoncent une réelle entrée en matière ! Il y a une révélation importante qui créé une accroche pour la suite de l’histoire.

L’entrée

Une centaine de pages ficellent cette seconde partie où l’on suit la vie des deux personnages dans la ville de San Francisco. Anne et Bill ne semblent pas avoir de points communs, ne semblent pas se connaitre, mais petit à petit le déroulé de leur quotidien créé des situations, des liens qui pourraient relier l’un à l’autre.
Vint alors le moment où leur destin se croisent et où se créé un nouvel aspect de l’histoire pour le lecteur : la relation entre ces deux âmes, toutes deux amoureuses de la gastronomie française.

La suite se compose du plat, du dessert, et de l’addition, dont je ne parlerais pas pour éviter de spoiler le roman.

« Un roman mijoté à petit feu » Le Figaro

En effet, le découpage de ce polar contribue à cette sensation de se nourrir d’informations données à petites gouttes, pour finir sur une révélation assez surprenante qui donne un arrière goût amer !

J’ai beaucoup aimé ce livre, malgré une entrée en matière un peu difficile pour ma part.

Publicités