La 5ème Vague

Titre original : The 5th Wave

Auteur : Rick Yancey

Résumé : 1re Vague : Extinction des feux… 2nd Vague : Déferlante… 3eme Vague : Pandémie… 4eme Vague : Silence…

À l’aube de la 5eme Vague, sur une autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés.

Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son ultime espoir de sauver son petit frère. Du moins si Evan est bien celui qu’il prétend…

Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.


Une fin du monde comme on en voit rarement

Depuis plusieurs années, nous étions habitués à nous présenter la fin du monde comme venant d’une cause naturelle, notre planète réagissant à la domination de l’Homme depuis des siècles.
Dans le roman de Rick Yancey, on découvre que la fin du monde peut venir d’ailleurs, et d’une façon assez radicale. Silence de la part des assaillants, puis des attaques violentes, éradiquant 99% de la population mondiale.

De mon point de vue, je trouve que les romans ne manquent pas de détails, on se concentre uniquement sur le petit groupe formé autour de Cassie, et ça aide à la compréhension.
Il aurait pourtant pu être judicieux d’amener, au travers de flashbacks, d’ellipses, le point de vue d’un autre groupe survivant, quelque part sur la planète.
Correctement introduite dans le premier tome, l’histoire traîne un peu dans le second. Bien que sans surprise ni de folie pour un second tome, la curiosité et l’intrigue nous font dévorer ces quelques centaines de pages.

Un avis assez court, mais que je ne peux dévoiler plus sans spoiler certains moments clés de l’histoire générale.
J’attends avec impatience le troisième et dernier tome, sorti cette année aux États-Unis.

Nb : Étrangement, l’histoire de La 5ème Vague rappelle celle de Childhood’s End, la mini-série que j’ai vu il y a quelques mois.


Pour revenir sur le film, vu la semaine dernière (et bouquins lus courant Décembre) : Je n’ai plus tous les passages du livre en tête, mais j’ai été très surpris de voir avec quelle exactitude les scènes ont été reproduites.
Moins détaillées et plus courtes évidemment, mais identiques.

Un bon film, mais devant lequel je me suis un ennuyé, notamment pour la « copie » quasi complète du premier tome de Rick Yancey.
Il est rare que je le dise, mais si je devais conseiller l’histoire à quelqu’un, je lui dirais de choisir entre les deux supports, avec tout de même un penchant pour le livre.

Allez, sans en dire plus, je retourne à C. S. Lewis, article sur celui-ci prochainement, et ses 7 histoires contant les récits de Narnia.

Have fun !
ƒl(art’)v

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s