Hunger Games

Titre original : The Hunger Games

Auteur : Suzanne Collins

Résumé (1er tome) : On y découvre l’histoire de Katniss Everdeen, une adolescente de 16 ans, qui vit dans une Amérique post-apocalyptique, connue sous le nom de Panem. Un puissant gouvernement répressif, le Capitole, qui s’est formé après une période de troubles et de destruction, contrôle les douze districts qui forment Panem. Après la rébellion menée par le treizième district, qui fut complètement rasé, le Capitole créa un jeu télévisé appelé Hunger Games, qui consiste à choisir deux adolescents (une fille et un garçon) entre 12 et 18 ans dans chacun des 12 districts (soit 24 participants, appelés « tributs »). Le choix des tributs (« la moisson ») du district 12 se déroule sur la grande place : les tributs sont placés par âge. Tout le monde doit y assister. Il y a une grande scène sur laquelle une hôtesse tire au sort le nom des élus, un pour les garçons et l’autre pour les filles. Après un passage au Capitole pour des divertissements (défilé et interview entre autres), les tributs de chaque district seront ensuite isolés dans une immense arène recelant un écosystème (comme des forêts, des territoires montagneux, des plaines, des ruines, des jungles, etc.), remplie de caméras et de pièges mortels, dont il ne peut y avoir qu’un seul survivant (qui sera couvert de richesse) : c’est un remake des jeux de gladiateurs de Rome antique. Toute la population du pays est obligée de regarder les Jeux. Lors des 74e Hunger Games, la jeune sœur de Katniss, Primrose (surnommée Prim), alors âgée de 12 ans, est tirée au sort pour participer aux Hunger Games et représenter le District 12. Katniss se porte volontaire pour prendre sa place afin de la sauver d’une mort presque certaine. Avec Peeta Mellark, tribut masculin du district Douze, elle part en direction du Capitole pour les pires semaines de sa vie…

Petite après-midi au cinéma, pour aller voir le dernier volet de la saga de Suzanne Collins, à savoir : Hunger Games : La Révolte – Partie 2
J’en profite donc ce soir pour vous donner mon avis sur la saga, bien sûr de son côté littéraire, mais en abordant également les adaptations.


Hunger Games est l’une des première saga que j’ai lu, où le monde et l’histoire pourraient être réels.
Tout au long des romans, nous suivons le parcours de Katniss Everdeen qui n’avait de base aucune intention, hormis assurer la sécurité de sa petite soeur.
Je trouve que les événements sont assez bien amenés, même si parfois certains semblent surgir de nul part, nous trouvons l’explication plus loin dans l’histoire.
La conclusion du tome 1 pouvait tout aussi bien le point final de l’histoire, que ça n’aurait pas été dérangeant.
Bien qu’en grande partie cohérents avec les livres, les films sont, à mon goût, soit trop rapide, soit trop lent. Aucun problème avec le premier opus qui est une histoire avec une situation, introduction, événement déclencheur et une conclusion.

Là où ça coince, c’est au niveau des fins suivantes, peut-être un peu trop brusques.
Le second film est assez peu détaillé, contrairement au livre. Nous assistons à une simple transition entre deux périodes et c’est assez dommage parce que le livre apportait de nombreux détails et avait le mérite de s’attarder un peu plus sur ceux-ci.

Le troisième opus, censé nous apporter de nombreuses réponses, est assez mal géré : certains personnages sont délaissés, voire oubliés. Comme par exemple la fille du Président Snow, qui a plusieurs reprises fait son apparition, son expression trahissant son ressenti sur les événements. Or, elle est complètement oublié et on ne sait rien de son sort.
J’ai dévoré le troisième tome de Collins, afin d’avoir toutes les réponses à mes questions et le film ne reprend – quasiment – pas ces réponses et se concentre sur l’action et le personnage de Katniss. Bien sûr, c’est ce que désiraient les spectateurs, j’en conviens, mais quand même.
L’esprit du livre n’est pas retranscrit comme je l’espérais et nous restons sur notre faim.

Le dernier volet a été découpé en deux parties au cinéma et le moment de la coupure est assez peu judicieux. Il correspond environ aux deux tiers du bouquin, si mes souvenirs sont bons. Ce qui fait qu’une partie est très (trop ?) longue, et l’autre essaye d’insérer tous les éléments en même temps, amenant parfois la confusion.

Bien que les deux derniers films fassent 2h et 2h15, nous avons l’impression de n’en passer qu’1h30 à chaque fois, pour les raisons citées ci-dessus.
Léger spoil, mais nécessaire pour mon argumentation : Dans la dernière partie de La Révolte – Partie 2, Katniss est censée être bouleversée et traumatisée d’un événement antérieur. Suzanne décrit correctement le trouble de l’héroïne, là où l’adaptation ne s’y attarde pas et préfère montrer une Katniss las et fatiguée, plutôt que tourmentée. C’est dommage, parce que c’est ce qui faisait la sensibilité de cette dernière partie.


Conclusion : Un dernier opus satisfaisant, pour une saga plus que correcte. Des éléments trop exploités et d’autres trop peu.

Et parce que j’en ai terminé avec Hunger Games, voici l’une de mes scènes préférées, sauriez-vous la reconnaître ?

Have fun !
ƒl(art’)v™

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s