Post mortem

Post mortem Patricia Cornwell

Titre original : Postmortem

Résumé :

Ca y est. Le tueur a de nouveau frappé… Une jeune femme d’une trentaine d’années, cette fois. La quatrième en deux mois. Une noire et trois blanches. Etranglées. Violées. La ville de Richmond a l’habitude du meurtre. Elle se classe deuxième, aux Etats-Unis, pour son taux de criminalité. Mais il s’agit généralement de règlements de comptes, pas de crimes sexuels de ce genre… Un « serial killer » ? Un échappé d’un asile ou d’une prison qui frappe au hasard ? Le Dr Kay Scarpetta n’en croit rien. Elle a sa petite idée. Et le temps presse. Hélas, quand on est femme et médecin légiste, la vie n’est pas facile. On cherche plus souvent à vous mettre des bâtons dans les roues et des espions dans l’ordinateur qu’à vous faciliter la tâche…

L‘histoire raconte donc une enquête policière autour d’un psychopathe qui viole, torture et tue des femmes à leur domicile, dans la ville de Richmond. Toute une équipe va se concentrer sur l’affaire mais on découvre vite que quelqu’un a piraté le système informatique de la criminelle, ce qui va franchement compliquer la résolution de l’enquête ! Déjà que Kay avait du mal à s’imposer en tant que femme, comment prouver son professionnalisme dans une situation pareille ?

Les + 

Premier point, l’héroïne, le Dr Scarpetta. C’est une femme médecin légiste, qui exerce son métier au milieu d’une majorité (voire totalité) d’hommes, et qui a du mal à se faire une place. Sa vie est un mystère au début du tome, et nous avons envie de découvrir la personnalité de cette femme qui paraît solitaire tout en ayant un grand coeur. Sa vie personnelle nous intrigue tout au long de l’histoire.

L’équipe de recherche compte aussi parmi elle Marino et Wesley. Ces deux protagonistes font partie des personnages secondaires, mais prennent de l’importance au fur et à mesure que l’on tourne les pages. Leur caractère donne envie de les percer à jour !

Autour de ces différents personnages qui apportent vraiment de la matière à ce livre, l’histoire est vraiment bien menée. Le livre se lit très facilement. L’élément déclencheur arrive dès les premières pages, ça ne traîne pas en longueur. J’ai été vraiment plongée dans la tête des enquêteurs, dans leurs pistes, leurs pensées, leurs intuitions… À chaque nouvel élément j’avais envie de savoir où cela allait les mener. Il y a pas mal de détails techniques, informatiques, nous avons donc l’impression d’analyser avec eux tous les indices.

Les –

J’ai été un peu surprise par la fin car l’identité du coupable n’a pas créé un réel bouleversement dans l’histoire. J’ai trouvé cela un peu trop rapide et insignifiant. Disons que je m’attendais à ce que ce soit vraiment le choc en apprenant qui avait fait toutes ces atrocités aux jeunes femmes durant les centaines de pages que je venais de tourner.

En bref, je dirais que ce qui est mis en avant est davantage l’enquête, la reflexion du Dr scarpetta, plutôt que le psychopathe en lui-même. Cette histoire m’a emmené très loin, mais l’arrivée n’était pas à la hauteur de mes espérances, le dénouement est bien trop simpliste.

Bilan

J’ai pris assez de plaisir à lire Postmortem pour avoir envie de retrouver l’équipe dans de nouvelles enquêtes ! C’est donc avec enthousiasme que j’entame le prochain tome : Mémoires mortes.

J’attends de ce prochain opus un plus grand final, avec une enquête aussi bien, sinon mieux, menée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s